top of page

Machines PC & Windows

Vers la fin des années 1980, les ordinateurs "exotiques" compatibles avec eux-mêmes seulement ont cédé la place aux "compatibles PC" qui fonctionnaient tous avec une même architecture, sous un système d'exploitation MS DOS tout d'abord, puis Windows. 

Mes premières années "PC" ont été d'un ennui mortel. Je me servais de mon TANDON 286 uniquement pour mes études, mais je gardais toujours à côté mon AMIGA 500 qui proposait encore des performances et des capacités (couleur, vidéo, son) sans aucune mesure avec le triste PC monochrome carte "Hercule" (pour ceux qui connaissent). 

PC de bureau

Voici un bon exemple d'un PC de bureau classique, un "compatible PC" typique de l'époque des débuts de l'ère informatique professionnelle. On notera la "clé" sur le devant du boitier, à une époque où on ne mettait pas encore de mot de passe à l'ouverture du PC.

Portables

La taille, les performances et le poids des portables présents dans la collection permettent de mesurer les progrès réalisés depuis ces 20 dernières années. Les premiers portables étaient lourds, peu performants, plus "transportables" que portables, et surtout très très chers. Seuls les grands patrons pouvaient prétendre en avoir un. 

Windows

Pendant longtemps, les systèmes d'exploitation s'installaient en utilisant des disquettes. Les boîtes des logicielles étaient volumineuses car elles contenaient parfois jusqu'à une vingtaine de disquettes qu'on devait insérer à tour de rôle : ce qu'on appelait "faire le grille pain". La boîte contenait également une grosse documentation papier qui détaillait toutes les fonctionnalités.

Re-plongez-vous l'espace de quelques minutes dans Windows 1 grâce à cette vidéo :

Atari Porfolio

Cette machine est très particulière. Elle a été lancée par Atari en 1989, mais elle a été conçue par une autre société, la Distributed Information Processing (DIP). Cette petite machine est considérée comme le premier ordinateur portable compatible PC. 

 Cette machine apparaît dans le film Terminator 2, lorsque John Connor pirate un distributeur de billets :

bottom of page